du 27 au 29 juin 2014 – Cerdon (01)

Hyperside, le retour…

Après 3 semaines de remise en état aussi intensive qu’acharnée avec de l’aide des amis (voir en toute fin de l’article sur le rallye de Corse), nous voilà dès le mercredi avec Patrick et Kevin dans un pré derrière la maison de retraite de Cerdon. On campe, cool, j’adore… Le paysage vu du camp est splendide, fond de vallée avec sa cascade au fond du cirque et la petite rivière qui la traverse.  Et en plus, le temps est estival.

Les reconnaissances se font en voiture et je m’applique à tout apprendre par coeur. Question de sérénité pour ne jamais être surpris le jour de la course…
On teste l’hyperside avec Patrick et hormis le “trou noir” dans l’écran du compteur, tout fonctionne normalement et parfaitement. Yessssss !!!!!
Jeudi et vendredi se passent “comme au camping” avec des soirées à refaire et à envisager le monde. Content de revoir Alain et Roger au contrôle technique… je retrouve le Vaucluse….
Vendredi en fin d’aprem, Zen arrive, on visionne les spéciales puis l’ami Pascal et Nicolas – son fils et mon filleul 🙂 – débarquent et viennent assurer l’assistance du samedi soir…
Patrick nous régale d’un “fourres-y-tout” suisse à base de pâtes le vendredi soir : un régal 🙂 Va falloir recommencer le Pat 🙂 🙂 🙂
Samedi, départ sous le soleil, le parcours de liaison avec de nombreuses boucles ne fût pas simple mais Zen s’en sort avec la mention TB. 0 Pénalités sous le soleil et sous la pluie. Chapeau 🙂
Dans la première boucle, on double le KTM d’Hervé et Marie Laure, qui rentre tout doucement au paddock avec un gros souci moteur, c’st l’abandon et la perte de leur 1ère place au championnat… A peine le temps d’avoir les boules pour eux (je sais bien les efforts nécessaires pour être là…) que j’aperçois Kevin arrêté au bord de la route. Il vient de perdre son pignon de sortie de boîte. Il l’a retrouvé mais pas l’écrou. Pas de souci, l’ex-tombouctien 🙂 bloquera le pignon avec du fil de fer et terminera le rallye, jour et nuit – trempé comme une soupe 🙂
Les spéciales sont étroites et rapides mais pas traîtres. L’équipe fonctionne bien, 2ème de l’étape de jour à 16s pour 8 spéciales. On se fait un plaisir dans la 8ème et dernière en faisant péter le scratch avec 2s d’avance sur le 2ème 🙂

En fin de dernière boucle de jour, surprise, très agréable surprise, l’ami Alain MARTINEZ de Sénas, le passager du monde, est monté nous voir pour la première fois sur un rallye d’un coup de son 900 Elefant (celui qui vous allonge les bras à l’accélération). Dommage, on ne se verra pas trop pour cause de pause jour/nuit ultra-rapide, d’anniversaire suisse et de trombes d’eau… Mais il est venu de notre lointaine Provence et  ça me fait chaud au coeur.

A l’arrivée au paddock, 90 mn pour ravitailler, préparer l’attelage pour la nuit, découvrir la famille de Patrick dont c’était l’anniversaire. Steven son fils et sa copine, Marinette sa soeur et son mari nous régale d’un barbecue de viande et poisson. Un verre de vin rouge, quelques mots, cadeaux, gâteaux et hop, il faut repartir pour l’étape de nuit. De ma vie, je n’ai jamais vu une fête aussi complète que rapide 🙂 🙂 🙂

On repart… mais sous la pluie… Je n’ai vraiment rien contre ces conditions de circulation mais après notre aventure corse, il est hors de question d’en faire trop. La première boucle ne se passe pas trop mal mais le pneu AR qui en est à son 3ème rallye ne me rassure pas. On fait un arrêt assistance digne des Pistachié en endurance, avec Nicolas et l’iPhone de son père pour nous éclairer (excellent, merci Nico 🙂
La pluie redouble et j’ai de gros problèmes de vision nocturne avec les lunettes. Obligé d’ouvrir la visière (on ne roule pas assez vite pour chasser l’eau…), quand les lunettes de vue prennent les premières gouttes, tu fais quoi toi ? Ben moi, je ralentis 🙂
Et puis il y avait Albert, le créateur de tous ces side-car CHODA, sur son vieux Kawa du début des années 1990… qui nous a tous montré que le side-car, c’est comme le vélo… ça ne s’oublie pas 🙂 🙂 🙂 Bravo Albert.
Et encore et toujours un immense merci à Sandra, la blonde et toujours souriante photographe qui nous permet d’illustrer nos articles avec ses clichés. Merci Sandra. Elle est la muse du rallye routier français avec toujours un mot gentil pour chaque participant ou un coup de main quand le moral chute…

Les résultats de l’équipe (Classement scratch Jour et Nuit)
• Michel et Zen 3ème en side-car et 35ème scratch
• Patrick 8ème en Top Sport et 49ème scratch
• Kevin 1er en 125cc et 68ème au scratch (avec 9:22 mn de pénalités pour cause de perte du pignon de sortie de boîte en roulant…)