du 23 au 25 août 2013 – Saint Ours les roches (63)

Pendant que les potes s’éclataient aux 333 du Vigeant (Moustic et Piton font 2 au scratch sous la pluie avec une 1000 DS préparation Rémi à 20 secondes de la Panigale de Manu RIPAULT… chapeau les mecs), l’hyperside était de sortie au Rallye des Volcans en Auvergne.

560 km, 8 spéciales, plus de 11 h de side, ambiance excellente… avec soupe à l’oignon à l’arrivée de nuit, au petit matin…

L’ami Philippe SZENDROI dit ZEN avait pris place dans le panier et c’est fou comme un co-pilote expérimenté peut changer la donne. Que cela n’enlève surtout rien aux performances des précédents car rien n’est inné, il faut prendre le temps d’apprendre. Les années de basset sur piste de ZEN se sont fortement ressenties dans l’équilibre de l’attelage. Même si le rallye est plus brutal et rajoute sa couche de navigation, ZEN fut simplement au top.

Après la 4ème place en championnat de France fin juin au rallye du Beaujolais avec Etienne de Beringer, le podium devenait une obligation pour la 2ème sortie de l’année 2013 pour l’hyperside. Bingo… objectif atteint, 3ème, et surtout ce qui est intéressant, c’est le % de retard qui diminue à chaque sortie alors que l’attelage n’est pas terminé…

Et puis la rencontre avec ce colosse suisse de Patrick AVANTHAY, bien connu dans le milieu Ducati. Faut le voir bouger ses presque 2m et ses 103 kg sur sa Sport Classic… Excellent homme, simple, qui transpire la passion bolognaise avec son immense sympathie et sa nonchalance typiquement suisse. Encore une belle rencontre magique. Merci les rallyes…

De son côté Kevin avec sa MZ 125 SM 4T rafle la catégorie 125cc et même si la concurrence n’était pas celle du France, il se permet de claquer des temps en spéciale qui laisse plus de 50 motos derrière lui et cela avec un brélon de 15 CV… Il a trouvé la technique : je soude la poignée droite et je penche… Bravo fiston.


Le Michounet (Fontana) était venu tester le rallye avec une 500 FT Honda (Mono Ascott) et s’il s’en est tiré “presque” magistralement sur la navigation, en spéciale, les roues en 19″ ne l’ont pas aidé à trouvé l’angle de folie. Il va revenir avec une machine à cylindre à trous… Une MAYAYA 350RDLC !!!
En tout cas, tout ce petit monde s’est bien éclaté et une équipe typée DCF va voir le jour pour le championnat 2014 complet…
Côté Hyperside, l’excellent boulot de conseil et de recherche de mon éternel compère en conneries en tous genres (Robert DAPONT de SHOP MOT0) ont porté leurs fruits.Plus de soucis de surchauffe d’embrayage et c’est tant mieux. Ce problème semble réglé. Ouf !

Par contre, la vitesse en virage augmentant significativement (hein ZEN ?), il s’avère que la machine ne tourne pas aussi facilement à droite qu’à gauche. Certains esprits “politiques” me rétorqueront que c’est normal pour moi mais on va corriger le tir.
Les travaux conduisant à la version 1.0 vont démarrer pour s’achever vers Noël.

  • Modificaion complète de la géométrie du châssis du panier et peut-être suppression de la roue directrice du panier qui ne m’a pas encore vraiment convaincue
  • Tout le freinage passe en Beringer (n’en déplaise aux représentants de Bologne 🙂
  • Passage en roues de 15″ à l’AV et au panier pour rabaisser l’avant et éviter les délestages à l’arrivée du couple… Les roues AR en side, pas glop 🙁
  • Peinture du châssis du side
  • Polissage et anodisation des moyeux
  • Renforcement du siège pour les liaisons… (ZEN s’est bien cassé le dos entre bosses et bouses…)
  • Modification des poignées de remontée pour le co-pilote
  • Plus diverses menues améliorations trop longues à décrire… mais qui en feront un engin unique qui va encore perdre un peu de poids
  • Un blog internet racontera l’aventure humaine qui se cache derrière l’hyperside car c’est avant tout une histoire de copains, de passion et de bonne volonté.

2014, 60 balais au compteur en fin d’année et toujours l’envie de me bagarrer avec un guidon dans les mains. Je retrouve les crocs d’une certaine époque fort lointaine… sensation que je pensais avoir oublié à force de tourner en rond sur des circuits. En plus de toutes les manches du championnat (6 prévues pour l’instant), le Moto Tour sera au programme… mais c’est une histoire… Et pour l’écrire, va falloir trouver le budget. On fera surement un peu chiche mais on fera, c’est sur.